Songes & Boniments

«Cette vague qui reflue avec les souvenirs, la ville s’en imprègne comme une éponge, et grossit. Une description de Zaïre telle qu’elle est aujourd’hui devrait comprendre tout le passé de Zaïre. Mais la ville ne dit pas son passé, elle le possède pareil aux lignes d’une main, inscrit au coin des rues, dans les grilles des fenêtres, sur les rampes des escaliers, les paratonnerres, les hampes des drapeaux, sur tout segment marqué à son tour de griffes, dentelures, entailles, virgules.»

Italo Calvino, Les villes invisibles


Après des années de dérives insulaires, il paraîtrait que la Bonimenteuse soit revenue sur l’Île de Nantes. Elle qui détenait les légendes et rumeurs du quartier s’apprête à redécouvrir les lieux, ses habitants, et ses nouvelles histoires. Elle embarquera tous ceux qui auront l’occasion de la croiser dans ses errances oniriques et ses explorations décalées, avec pour moteur la quête de sa machine vivante, Songe, qui pourrait bien mourir de faim si on ne la nourrit pas d’imaginaire.

En partenariat avec le collectif Fil (urbanistes & architectes), le projet de création partagée Songes & Boniments a connu une première étape en 2016 : Légendes du quotidien. Cette première étape constituait une approche pédagogique de notre problématique auprès d’un public scolaire : comment se réapproprier l’espace public, et plus particulièrement celui qu’on côtoie chaque jour, notre rue, notre voisinage ? Quels outils mettre en place pour révéler la poétique de la ville, particulièrement au sein d’un quartier reculé du centre-ville ?  Lors de trois sorties dans les rues du Clos-Toreau, le protocole de Légendes du quotidien avait déjà permis de comprendre que changer de perspective, occuper autrement l’espace avec son corps, créer de l’imaginaire et de l’histoire collective par le jeu, permettaient de faire écho à ces questions chez les plus jeunes.

Au cours de la saison 2016/17, le projet évolue donc vers une forme performative, affirmant la présence d’une comédienne et de son fil narratif au cours des balades, et précisant l’imaginaire véhiculé par la proposition : la Bonimenteuse est en effet une sorte d’ancêtre juvénile, dépositaire de centaines d’années d’histoire de la ville, friande de passe-passes linguistiques et de confusions entre invention et réalité.

Après la diffusion de rumeurs dans les quartiers et l’installation d’une boîte aux histoires dans l’espace public, plusieurs explorations piétonnes sont proposées en 2017 à un public scolaire, et au grand public. Au cours d’une déambulation menée par les animateurs du collectif Fil, les participants suivent dans leur carnet différentes étapes de cartographie et d’observation de l’environnement, jusqu’à rencontrer, au détour d’une rue, la Bonimenteuse affairée dans ses mystérieuses activités et son flot ininterrompu d’anecdotes.

Durée : 2h.


ÉCRITURE, MISE EN SCÈNE & INTERPRÉTATION – Aurélie Mazzeo
COORDINATION, CARTOGRAPHIE & OUTILS PÉDAGOGIQUES – Collectif Fil
Avec le soutien de – Ville de Nantes (Fonds à l’émergence), collège Aristide Briand (Dispositif Grandir avec la culture), école Jacques Tati


DATES PASSÉES

03 juin 2017 | 24 juin 2017 – Quartier Clos Toreau